Pourquoi l’accent allemand ? – SIMPLE PODCAST – Shrek, Les Simpson, 1001 Pattes… – Pod n°3

Pourquoi l’accent allemand ? – SIMPLE PODCAST – Shrek, Les Simpson, 1001 Pattes… – Pod n°3


What’s Up Brault ? Aujourd’hui on va
parler des accents dans les dessins animés et films d’animations étasuniens !
Alors, pourquoi je dis étasuniens et pas américain, c’est parce qu’il y a plein
de pays en Amérique, et que l’Amérique, c’est grand ! Mais cette fois-ci, il va
falloir que je vous explique mon chemin de pensée avant d’arriver à cette vidéo.
En fait, l’idée m’est venue en regardant cette tirelire.
Je suis parti d’un constat que je me fais depuis longtemps, et qui est :
“pourquoi les cochons dans les dessins animés et films d’animation ont
toujours un accent allemand ?” en tout cas dans les versions
anglophones – et les françaises aussi ? Bah oui, regardez, par exemple dans “Shrek”, et
puis dans ses suites aussi, les trois petits cochons ont un accent allemand !
Et puis sacrément caricatural, avec ça. Ou alors dans un film d’animation plus
récent, “Tous en scène” en anglais, Gunther est un cochon rigolo à l’accent
allemand. Oui, je sais, j’ai des références ! Alors,
juste un petit point, je sais que “cochon” c’est le terme générique, et qu’on
pourrait parler de “verrat” pour les mâles et de “truies” pour les femelles, mais en
fait c’est un peu plus compliqué que ça, et il y a notamment des critères de
reproduction qui rentrent en compte, et c’est pas le sujet de la vidéo, donc on
va pas entrer dans les détails. Mais si vous voulez en savoir plus et connaître
davantage de cartes dans la grande famille des cochons, je vous laisserai
sans doute un lien dans la description, en essayant de ne pas l’oublier comme
celui de la précédente vidéo. Mais c’est pas tout ! Dans les cochons de dessins
animés à l’accent allemand, il y a aussi… Ppt ! Et alors, je me suis senti bien con,
parce que j’en ai pas trouvé plus, et j’ai songé à laisser tomber complètement
ce sujet de vidéos. Et puis, je me suis dit : “c’est dommage ! Je pensais pouvoir
montrer en quoi c’était une réminiscence de la propagande anti allemande de la
seconde guerre mondiale, en quoi ces caricatures des allemands en cochons
remontait au moins jusqu’à la guerre franco-prussienne de 1870, où elle
s’inscrivait dans une véritable “culture de guerre” qui s’immisçait dans les
moindre objet des français avec l’exemple notable du moutardier cochon !
Bah oui, à l’époque, l’équation, elle était facile : porc plus saleté plus mauvaises
odeurs plus bouffe plus ennemi égale moutardier cochon ! Voilà, un exemple de “culture de guerre”. Et puis…
Ben… J’ai trouvé que deux exemples, donc c’était pas hyper concluant. Et donc,
j’allais m’arrêter là, en rangeant mes propres idées reçues sur les accents
dans les dessins animés dans un tiroir. Bah oui ! Je suis allé un peu vite en
besogne ! Et si on y regarde d’un peu plus près, dans “Tous en scène”, par exemple, il
y a plein d’autres cochons ! Il y a Rosita, il y a son mari, et il y a tous leurs enfants,
par exemple. Et aucun d’eux n’a l’accent allemand !
C’est donc celui-là, ce cochon-là, Gunther, qui a un accent, et c’est tout.
Ça n’a pas plus d’implication que ça. Et après tout, il s’appelle Gunther, donc
il a l’accent allemand, c’est logique ! Mais je n’étais pas satisfait ,je voulais
pas m’arrêter si vite. Parce que, arrêtez- moi si je me trompe, mais j’ai
l’impression que l’accent a été rajouté précisément ici pour faire comique, pour
souligner l’effet comique. Et d’ailleurs, c’est pas un accent allemand, hein ! C’est un
accent fait pour sonner allemand et rigolo à l’oreille d’un anglophone,
ce qui n’est pas du tout la même chose. Vous remarquerez pour que la recette
fonctionne, souvent ils rajoutent un petit “Ja”, comme ça on a bien compris que
c’était un personnage germanophone. Mais bon, c’était un seul exemple, alors je me
suis tourné vers mon deuxième exemple : Shrek.
Alors oui je cite Shrek en exemple. Et je me suis dit : “après tout, les caricatures
dans Shrek, c’est pas ça qui manque. Et puis, les 3 p’tits cochons, je suis sûr
que c’est allemand comme conte ? Et alors, non, hein ! Ce conte a une origine
européenne, avec 3 oies ou trois berbis Trois BREBIS, voilà. Avec trois oies et trois berb.. C’est dur à dire, punaise ! Mais les trois petits cochons, ça vient plutôt du
conte britannique de 1843 de James Orchard Halliwell Philipps dans “Nursery Rhymes and Nursery Tales”, et donc, non l’allemand, c’est pas une référence au conte.
Alors c’est intéressant, pourquoi ils parlent tous avec l’accent allemand ?
Parce que c’est des cochons ? “Parce que je suis un cochon !” -BONNI : On t’a dit que non ! -Oui, je sais, mais laisse-moi finir ! Parce que la référence aux contes, parfois, ça
a du sens. Vous avez remarqué comme Hansel et Gretel, ou des personnages qui sont
clairement faits pour leur ressembler, ont toujours l’accent allemand ?
Dernier exemple en date avec “Désenchantée”. Avec peut-être un petit extrait : “On dirait qu’on a un lécheur de vitrines ! “. Et si jamais on me supprime la vidéo, ben je saurai
pourquoi. Mais ce n’est pas la première fois, on trouvait déjà ce trait dans
d’autres dessins animés, avec par exemple cet épisode des “Looney Tunes”, que vous
avez peut-être déjà vu. “Das is Gut, Ja ! – Ganz Gut ! ” Et alors, on pourrait se dire : “ah mais là,
c’est normal ! Hansel et Gretel, c’est les frères Grimm,
donc c’est un conte allemand, c’est normal, ils parlent allemand !
Alors, juste un petit point technique : techniquement, dire que les frères Grimm
étaient allemands, c’est un anachronisme parce qu’ils sont morts vers les années
1860, et l’Allemagne ça n’existe qu’en 1871. Avant, c’est plein de petits Etats
pas encore unifiés ; il faut attendre 1871 et la guerre franco-prussienne dont je
vous parlais tout à l’heure pour qu’il y ait proclamation de l’empire allemand
dans la galerie des glaces du château de Versailles.
Voilà, si vous saviez pas, maintenant vous savez. Bon, j’en étais où ? Oui !
Donc, on pourrait dire : “c’est normal que Hansel et Gretel parlent avec un accent
allemand !” “Ils sont dans un pays germanophone !” Sauf
que non, ils parlent pas allemand, ils parlent avec un ACCENT allemand dans
ces dessins animés. Ils parlent anglais ! Mais pourquoi juste eux, et pas les
autres personnages ? L’argument est pas suffisant ? Ok, ok ! Alors, le petit chaperon
rouge ? Blanche Neige ? Cendrillon ? La belle au bois dormant ? Raiponce ? Elles viennent
toutes des contes des frères Grimm ? Alors, pourquoi elles ne parlent pas allemand ? Hmm…
Le mystère s’épaissit, n’est-ce-pas ? …Non, mais c’est sans doute le coup de la
maison en pain d’épices. Et ça n’a rien à voir avec le fait que Hansel et
Gretel soient des figures de la gloutonnerie. Rien ! Oui, ils sont si
gourmands qu’ils ne peuvent pas s’empêcher de manger
la maison en pain d’épices de la sorcière, mais ça n’a certainement rien à
voir avec le sujet dont on parle. Est-ce que vous voyez où je veux en venir ?
Prenez “1001 Pattes”. Pourquoi le seul personnage à l’accent allemand,
c’est Heinrich, la grosse chenille joufflue qui mange tout le temps ? Autre exemple :
pourquoi, dans Les Simpson, Üter, le correspondant allemand de l’école de
Springfield, est-il constamment associé à de la nourriture ? Au point que la
première réplique qui tape quand on sort son nom, c’est “ne me faites pas courir, je
suis plein de chocolat ?” Et mais, d’ailleurs, vous avez remarqué ? Bon, ok, là encore,
dans Les Simpson, c’est loin d’être le seul personnage à avoir un accent
caricatural ; très loin ! Et c’est même pas le seul à avoir un accent allemand. On
a Doris la cantinière, et l’acteur Rainer Wolfcastle. Mais attention, hein !
Doris, dans la version originale, elle n’a pas du tout l’accent allemand !
Mais alors, pourquoi elle l’a dans la version française ? J’espère juste vraiment que
c’est pas parce qu’elle travaille avec de la bouffe…Et j’ai du mal à penser que
ce soit pas pour ça. Et alors là, vous allez peut-être me dire “Nan, mais, les trois
petits cochons, Hansel et Gretel, Heinrich, Üter, c’est des coïncidences. Et alors, moi je vous réponds : Augustus Gloop.
Et oui ! Et donc, on va s’écarter juste un instant des images de synthèse ou animées.
Si vous avez vu ou lu charlie et la chocolaterie,
vous vous souvenez peut-être de ce personnage qui est un des cinq enfants à
avoir trouvé un ticket d’or lui permettant d’accéder à une visite
rarissime et exceptionnelle de la fameuse chocolaterie de Willy Wonka. Parmi
ces cinq enfants, il y a Charlie, le héros, et quatre autres qui représentent chacun
une manie ou un défaut qui causera leur perte au sein de la chocolaterie.
Et dans le cas de Gloop, il s’agit de sa gloutonnerie. Il est
représenté comme un enfant qui mange constamment du chocolat, surtout dans la
version de 2005 où il est constamment barbouillé de chocolat, et il ne peut pas
s’empêcher de boire à la rivière de chocolat, d’y tomber, et de se retrouver
coincé dans un tube pendant que les Oompas Loompas lumpas chantent en se foutant de sa
gueule, notamment parce qu’il est gros. Mais devinez quel accent il a Augustus Gloop ? Un accent allemand. Ouais. Pas de doute
possible : dans le premier film, il est censé venir
de Düsselheim, une petite ville allemande fictive, et dans l’autre de Düsseldorf
qui pour le coup est une ville allemande bien existante. Moi, j’ai l’impression que
tous les personnages dont je vous ai parlé plus tôt,
leur référence, elle est là. Mais en vrai, j’ai dû un peu faire ce chemin de
pensée tout seul, parce que j’ai cherché plein d’articles sur le sujet, et j’étais
convaincu qu’il y en avait plein, alors qu’en fait je n’en ai pas vraiment
trouvé, quoi. Finalement, j’ai été choqué des cochons à l’accent allemand, mais
c’est pas que rapport aux cochons, enfin, il y a autre chose qui se joue là-dedans.
C’est juste qu’avec les cochons, ça m’a sauté aux yeux, surtout dans Shrek, parce
que là, la caricature bouffe est bien (poussée)… En fait, ces personnages jouent le rôle du
“comic relief”. À la base, cette notion désignait des personnages ou des scènes
comiques incluses pour dédramatiser un scénario, mais à force, c’est surtout
devenu un passage obligé des scénaristes, et ça donne vraiment l’impression qu’ils
sont juste en train de remplir leur cahier des charges parce qu’ils sont
obligés, quoi. Puis alors ça donne un peu ça : “Tiens, il nous faut un personnage
drôle, on va en faire un gros dont tout le monde se moque parce qu’il est gros,
qui mange tout le temps parce que c’est drôle, qui est allemand parce que c’est
hilarant, et si on peut lui rajouter une voix aiguë, c’est parfait.” Et ça concerne
vraiment pas que les dessins animés. Et en fait,
coup de théâtre ! Charlie et la chocolaterie, ça date de 1964
(le bouquin, hein !) Et donc, la plus vieille référence du genre que j’ai trouvée, et
bien, elle vient du dessin animé des Looney Tunes que je vous montrais tout à
l’heure, “Bewitched Bunny”, qui date de 1954 et donc, bah y’a pas vraiment à tortiller,
quoi : les personnages de Hansel et Gretel ont vraiment joué un rôle dans ce
processus. Et en fait, j’ai encore énormément de choses à dire sur les
accents dans les dessins animés et les films d’animation, mais je n’aurai pas le
temps de tout dire dans cette vidéo, alors je reviendrai sans doute dessus.
Mais je voulais parler ici du rôle que jouent ces accents. Ils sont pas là
innocemment ; ils sont toujours là pour caractériser un personnage comme étant
différent. Ça sera jamais le personnage principal par exemple, ou alors, si
d’accord, ok, il y a l’exemple, je sais, du “Laboratoire de Dexter”, mais justement,
c’est un personnage principal qui est drôle parce qu’il est différent, parce
qu’il a un accent bizarre, parce que… Et alors moi, ce qui m’a surpris en
lisant des articles anglophones sur les accents dans les dessins animés
justement, c’est le silence autour de ça. J’exagère quand je parle de silence,
mais c’est drôle à quel point dans ces articles ils sont plus choqués par
les méchants à l’accent britannique dans les dessins animés où les méchants ont
un accent bien british alors que tous les autres personnages parlent avec un
accent américain. Si vous voulez des exemples, vous pouvez
prendre le “Roi Lion” par exemple, ou encore “Aladdin” ; dans les deux cas, Car ou Jafar sont les seuls personnages qui parlent avec un accent british très
“Posh”, très huppé. Et alors, ces articles, ils parle bien de l’accent allemand, mais
au même titre que les accents scandinaves, russes, ou de l’Europe de
l’est : ils sont rangés grosso modo dans la même
catégorie des méchants du nord ou de l’est.
Et donc voilà, j’ai été très surpris du silence des articles sur ce sujet précis. Alors que j’étais convaincu que… Et alors juste deux petits points pour nuancer.
Premièrement, c’est courant, dans les dessins animés, d’avoir des changements
de ton, des voix rigolotes, des altérations vocales ou des accents qui sonne étrangers.
Et pareil pour les animés japonais, souvent, ils n’échappent pas à la règle.
Et d’ailleurs, l’inverse peut donner des trucs drôles. Par exemple, si vous avez
regardé des animés où il y a des personnages qui sont censés être
anglophones et que vous entendez des acteurs et des actrices japonais et
japonaises qui parlent anglais et qui sont censés parler anglais à la perfection, ça
donne parfois des trucs un peu rigolo. Un peu détonnants, quoi. -BONNI : Je
comprends pas, moi, cette habitude des voix déformées. -Moi non plus, je
comprends pas ! -BONNI : Moi, je ferais jamais ça ! -Je sais ! Deuxièmement, il y a plein de
contre-exemples, par exemple, chez Pixar le cochon-tirelire Bayonne n’a pas l’accent
allemand, ou du côté des Looney Tunes, Porky Pig bégaie, mais il n’a pas
l’accent allemand ! Et alors, autre exemple, je sais pas si vous connaissez “Peppa Pig”, mais voilà, si vous connaissez pas, c’est une série de dessins animés
pour enfants qui a un succès mondial énorme, et Peppa a un accent complètement
british. Et donc, petite anecdote de fin, que j’aime bien :
il y a plein d’articles justement sur des enfants qui, à force de regarder Peppa
Pig aux Etats-Unis, se mettraient à parler avec l’accent britannique. -“Oh, what a shocking calamity” ! BONNI : Iesse. -Voilà, c’est tout pour aujourd’hui ! Merci d’avoir regardé
ou écouté ce podcast, n’hésitez pas à aimer la vidéo ou à la partager si elle
vous a plue, et n’oubliez pas que vous pouvez vous abonner en cliquant ici ! Sur
le petit carré rouge avec un truc dedans, là. -BONNI : Tu sais ce qui va arriver si tu tapes “cochon”
dans le titre de ta prochaine vidéo ? -…Je sais. Bon. À dans une prochaine vidéo ! (Clic) (Gunther de “Tous en scène” chantant “Bad romance” de Lady Gaga.)

4 thoughts on “Pourquoi l’accent allemand ? – SIMPLE PODCAST – Shrek, Les Simpson, 1001 Pattes… – Pod n°3

  1. Autre exemple de cochon allemand dans un dessin animé: Le correspondant allemand de Peepoodo. Avec un rapport assez… spécial… de la gloutonnerie ^^

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *